Acvec un titre pareil, on pourrait s'attendre à un manga de romance, mais ce n'est pas du tout le cas, c'est un seinen donc un manga visant un public plus mature. L'illustration montre bien qu'on a plus de chances de voir des combats au vu des personnages en présence que de l'amour, même s'il y a bien un petit quelque chose assez discret et très particulier.

L'histoire

La jeune Haruka Touyama, 13 ans, a le pouvoir de voir les avenirs possibles. Evidemment ce pouvoir en fait la proie de multiples organisations aussi peu recommandables les unes que les autres. Elle prévoit sa capture et la mort de ses parents, et s'échappe donc pour trouver un protecteur qu'elle avait vu en rêve, un adepte du katana aveugle suite à une blessure, Mamoru Hijikata, deux fois plus âgé environ (mais il en fait plus).

C'est lui qui devra la protéger jusqu'à ce que la mort les sépare. Bon elle a aussi vu en rêve qu'ils se marieraient dans l'avenir (quand elle serait majeure) mais elle ne lui a pas encore annoncé. J'avertis de suite, cela reste correct et il n'y a évidemment rien de suggestif ou tendancieux.

Avec le soutien d'un groupe paramilitaire, le Réseau Eléments, plus habitué à chasser de simples criminels, il va devoir la défendre contre des assassins, des agents étrangers et autres, tout en essayant de lui assurer une enfance la plus normale possible (en l'occurrence très peu).

Les personnages

Haruka Touyama est donc l'héroïne involontaire de cette histoire. Son pouvoir est inexplicable mais il lui permet de voir les avenirs possibles et donc d'essayer de choisir celui qui lui convient le plus, de préférence celui où il y a le moins de victimes. Elle essaie d'agir de manière mature et de se montrer forte, malgré le traumatisme de la mort de ses parents. Elle redoute par desuss tout d'être un fardeau et de causer la mort d'innocents. Elle s'entraîne également pour pouvoir se défendre. C'est la seule à réussir parfois à contrôler la rage du combat d'Hijikata.

Mamoru Hijikata est un ancien champion de kendo arrêté après avoir tué son maître lors d'un entraînement. il a été engagé par le réseau Eléments mais a perdu la vue lors d'une opération contre un réseau de traite d'enfants. Son seul désir est de perfectionner son art malgré son handicap. Ses lunettes, qui cachent un dispositif technologique avancé, lui permettent toutefois de sentir son environnement. Son katana est caché dans sa canne d'aveugle et dispose d'un tranchant monomoléculaire permettant de trancher n'importe quoi. Il est assez asocial même s'il va se décoincer progressivement grâce à Haruka.

Je ne vais pas dévoiler les autres personnages car certains ont une identité secrète qui est révélée pendant le manga, comme Jesus l'assassin.

Conclusion

Ce manga est particulièrement chargé en combats, pas particulièrement réalistes vu que beaucoup de protagonistes et d'antagonistes ont accès à des technologies avancées, mais où la stratégie prend souvent le pas sur la puissance brute. Il n'y a pas vraiment de gentils ici, vu qu'Hijikata est un tueur, du bon côté mais un tueur quand même, et Jesus est un assassin.

L'étrangeté et l'intérêt de ce manga tient à la personnalité de Touyama et à sa manière de gérer son pouvoir et ses conséquences. Si elle ne se bat pas, elle utilise ses talents pour influencer les combats des autres, essentiellement d'Hijikata. et contrairement à lui, elle n'apprécie pas les morts évitables et l'influence donc en ce sens. Le duo est improbable et très contrasté.